Café Théo:Si Dieu est bon, pourquoi la souffrance?

Publié le par C. Le Bras

Lorsque l'on est en colère, frustré ou encore triste.Lorsque le monde est trop injuste il est toujours facile de s'en prendre aux autres ou même à Dieu. Mais pourquoi si Dieu est bon comme le disent les chrétiens; pourquoi permet-il ces injustices, la mort de milliers d'innocents comme lors du tsunami en Asie.

C'est à cette question ambitieuse que Mme Courcier et une dizaine de lycéens de divers confessions ont tenté de répondre avec l'aide du père Julliot toujours fidèle au café théo.

Il a tout d'abord été primordial de définir le mal qui est la cause de la souffrance. Il est apparu qu'il existe deux origines de la souffrance:

                                        -Celle causée par des phénomène naturels (ex: Tsunami, tremblement de terre, maladie...)

                                        -Celle causée par l'homme (ex:Camps de concentration, guerre, terrorisme...)

Nous avons donc vu que les souffrances naturelles ne sont ni voulues ni désirées. En effet, quelqu'un victime d'un cancer, même si sa souffrance est légitime, ce n'est pas Dieu qui lui aura infligé cette épreuve comme punition. C'est juste de l'ordre naturel. Comme les carnivores se nourrissent d'herbivores pour survivre, les microbes attaquent les homme pour survivre. Ainsi cette souffrance ne peut être voulue par Dieu ni provoquée par lui.

Mais qu'en est-il du mal provoqué par des hommes. Pourquoi Dieu permet-il des horreurs telles que les camps d'éxtermination. En fait si tout cela rend Dieu triste, il ne l'empêche pas car il a crée l'Homme libre et il respecte cette liberté. Ainsi, si Dieu était intervenu par un énorme miracle lors de la seconde guerre mondiale, il n'aurait pas respécté la liberté de l'Homme de choisir le bien ou le mal car tout le monde aurait été forcé de croire.

 

Nous avons donc conclu lors de ce café théo que Dieu intervenait toujours lorsque nous lui demandons même si ce n'est pas par de grand miracle mais à travers chaques gestes d'amour que les autres nous donnent où que nous donnons aux autres  qu'il est présent et qu'il nous aide à traverser des période plus où moins difficile de notre vie.

 

Un café Théo dès plus interessant ( je ne vous ai ici donné qu'un apercu de ce qui a été dit) qui à permit de répondre à beaucoups d'interrogations.

Robin a proposé en fin de séance un thême possible pour le prochain café théo qui serait de savoir comment le dogme chrétien aurait conduit l'Eglise a des crimes dans son histoire.

 

C. Le Bras

Publié dans Pastorale

Commenter cet article